Energie solaire à Djibouti : des milliers d’emplois aujourd’hui et demain

L’Énergie solaire : des milliers d’emplois aujourd’hui et demain

Le secteur des énergies renouvelables se développe de plus en plus au vu de la situation problématique liée à la question de l’énergie et du climat. Ce développement d’un secteur en pleine croissance donne la possibilité à des sociétés existantes ou émergeantes dans le secteur de l’énergie verte d’embaucher de plus en plus de personnes comme à chaque fois qu’un domaine technologique, industriel, économique est en forte expansion. Tous les secteurs de l’énergie renouvelable sont concernés, particulièrement le secteur de l’énergie solaire qui fournit et fournira pour encore longtemps des milliers d’emplois à l’échelle mondiale.

L’énergie solaire créatrice d’emplois ?

 En 2017, le secteur des énergies renouvelables a été le premier créateur d’emplois dans le monde avec 10 millions d’emplois. Ce chiffre s’explique par la croissance de plus en plus forte de ce secteur, croissance qui s’inscrit dans la durée et qui permet la création de plus en plus d’emplois. L’énergie solaire a la capacité de générer beaucoup de postes, selon l’association Solar power Europe, l’énergie solaire a créé 1 100 emplois pour chaque térawahtt /heure produite soit 3,4 millions d’emplois dans le monde. Si l’énergie solaire crée autant d’emplois, bien plus que les autres énergies renouvelables, c’est qu’elle a la capacité de générer ces postes in situ, il n’est donc pas utile de délocaliser les employés. Sur chaque site exploité dans le domaine du solaire, la contribution des habitants est très importante et beaucoup d’entre eux sont directement embauchés par le secteur de l’énergie solaire. Cette politique d’emplois locaux lutte ainsi contre l’exode dans certaines zones géographiques. Généralement, ces emplois sont des postes très techniques, à la main d’œuvre spécialisée, et concernent la consommation directe de l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques. Ces zones qui profitent de l’explosion du secteur de l’énergie solaire voient ainsi leurs populations travailler dans et pour l’énergie verte et par effet boule de neige prépare aussi les jeunes générations du lieu à reprendre la suite en les sensibilisant à la question des énergies vertes et en développant de nouveaux emplois, de nouvelles compétences dans ce domaine écologique.

L’emploi dans l’énergie solaire : des métiers d’avenir ?

Avec l’augmentation des infrastructures liées à l’énergie solaire ce sont développés des emplois liés directement ou indirectement à ce type de secteur d’activité. Sachant que près de 80 % des propriétaires de maisons en France souhaitent s’équiper à moyen terme en panneaux photovoltaïques, la création d’emplois juste dans la pose et l’entretien de ces panneaux semble être incroyablement porteuse. Le solaire devient l’énergie bon marché, propre et durable que tout un chacun recherche du particulier à l’entreprise en passant par les agences gouvernementales d’où une recherche de professionnels du secteur dans le domaine privé comme public de plus en plus prépondérant. Et cela se confirme aussi au niveau mondial puisque la majorité des pays du continent africain, pionniers dans le domaine de l’énergie solaire comme le Sénégal ou Djibouti, souhaitent développer ce secteur porteur d’emploi. L’énergie solaire nécessite donc la création de plusieurs types d’emplois comme l’ingénieur en énergie solaire, le technicien spécialisé connaissant parfaitement le système de panneaux photovoltaïques et comment les entretenir ou les réparer. Les postes liés à l’énergie solaire sont de plus en plus nombreux et demandent des formations adaptées.

Les emplois liés à l’énergie solaire en Afrique

Si les énergies renouvelables procurent beaucoup d’emplois en Europe et en Asie (la Chine utilise près de 22 % des énergies renouvelables produites dans le monde !) l’Afrique n’est pas en reste puisqu’elle possède le plus grand fond d’énergie solaire au niveau mondial. Véritable usine à énergie solaire, le continent africain peut connaître une manne énergétique et économique dans les années à venir en mettant l’accent sur la professionnalisation des techniques d’exploitation des énergies renouvelables et plus particulièrement de l’énergie solaire. Les pays africains ayant parié sur leur croissance verte comme le Kenya ou Djibouti et ayant collaboré avec des entreprises vertes comme Solar 7 à Djibouti posent la question de la formation et l’emploi d’experts en énergie solaire. Tommy Tayoro, dirigeant de Solar 7, prévoit au sein de son entreprise la création de formations spécialisées permettant ainsi la création de postes d’ingénieurs et de techniciens en énergie solaire. Ces formations permettront à de jeunes Djiboutiens d’acquérir les compétences et l’expérience nécessaire au développement et à l’entretien de nouvelles zones de panneaux photovoltaïques dans le pays et d’exporter leur savoir-faire dans d’autres pays africains en demande.

Les énergies renouvelables, et l’énergie solaire en particulier, restent le secteur d’activité qui crée le plus d’emplois aujourd’hui dans le monde. Selon l’IRENA (Agence Internationale des Énergies Renouvelables) cette demande en travailleurs « verts » ne fera qu’augmenter dans les 50 ans à venir. L’Afrique devient maintenant un des principaux producteurs d’énergie verte.



Laisser un commentaire

Back to top